Se préparer pour moins de surprises
PRÉPARATION DES LIEUX :

1. Terminer tous les autres projets de rénovation dans la pièce, comme la peinture et la pose du papier peint, avant d’installer le nouveau plancher. L’humidité que produit l’exécution de certains travaux peut nuire au plancher.

2. Laisser le nouveau revêtement de sol s’acclimater pendant 48 heures avant l’installation. Il aura ainsi le temps de s’adapter à la température et au degré d’humidité de la pièce.

3. Retirer tous les meubles de la pièce pour la rendre plus accessible à l’installateur.

4. Au moment de la livraison du revêtement de sol, vérifiez s’il correspond exactement à ce que vous avez commandé et si vous avez reçu la bonne quantité. Ouvrir quelques boîtes afin de vérifier.

5. Une fois le vieux revêtement enlevé, balayer ou passer l’aspirateur pour retirer tous les débris. Des débris sous le nouveau plancher risquent de causer des problèmes comme des craquements.

6. La préparation du sous-plancher est essentielle. Assurez-vous à l’avance qu’il est solide, bien fixé en place et plat. S’il craque avant l’installation du nouveau revêtement, il craquera aussi après.

7. Assurez-vous que la pièce soit à la bonne température et à la bonne humidité relative pour recevoir le nouveau revêtement. Consultez les directives du fabricant.

8. Au besoin, couper sous les cadres de porte et retirez les plinthes.

9. L’installateur agit à titre d’inspecteur final du revêtement de sol pour le fabricant. Avant de commencer l’installation, le matériau doit être inspecté à la recherche de défauts visibles. Un revêtement posé est un revêtement payé!

10. Dans le cas des planchers de béton, utiliser un pare-humidité ou un pare-vapeur avant d’installer votre nouveau revêtement.

11. Suivez toujours les instructions d’installation du fabricant, sinon la garantie sera annulée.

12. L’ajout d’un chauffage à radiation constitue un luxe pour toute pièce. Assurez-vous que le produit que vous choisissez est recommandé et garanti pour une utilisation sur un système de chauffage à rayonnement.

BOIS FRANC, LAMINÉ & LIÈGE

• Au moment de poser du bois, du laminé et du liège, l’installateur doit toujours prendre les planches de plusieurs boîtes à la fois. Cela permet de bien composer le plancher en terme de longueurs, du grain et de la couleur afin d’obtenir le plus bel aspect général.

• S’il s’agit de l’installation d’un plancher flottant (c.-à-d. qu’il n’est pas collé, cloué ni agrafé au sous-plancher), il faut prévoir un espacement d’au moins 3/8 po ou 10 à 15 mm sur le périmètre de la pièce pour laisser de l’expansion au plancher.

• Dans le cas d’un plancher flottant, si le plancher fait plus de 30 pi sur la longueur ou sur la largeur, il faut des éléments de transition.

• Posez toujours un sous-plancher. Un sous-plancher de bonne qualité améliore le rendement de la surface finie du plancher.

• Assurez-vous que les joints d’extrémité soient décalés en quinconce à au moins trois endroits sur la largeur de la planche pour obtenir un aspect plus naturel.

• L’installation d’un plancher laminé est relativement simple, mais il faut quand même suivre des directives . Il faut laisser un espace d’expansion suffisant sur le périmètre. Le laminé ne doit pas être coincé sous des objets lourds comme des îlots de cuisine (installez plutôt le laminé autour de l’îlot). En suivant ces directives simples, vous obtiendrez encore plus de rendement sans tracas.

TAPIS

• Votre détaillant spécialiste en tapis vous enverra un estimateur qui mesurera la pièce. Il calculera la quantité de tapis nécessaire, le nombre de joints à faire et il déterminera quelle sera la meilleure disposition des joints en fonction de la pièce. Cette étape, réalisée par un expert, assurera que votre pièce finie ait exactement l’aspect que vous souhaitiez.

• L’épaisseur du nouveau tapis déterminera s’il faut enlever les plinthes et ajuster les entrées de porte.

• Bien que le tapis soit probablement l’un des matériaux les plus tolérants, assurez-vous que le sous-tapis est propre, plat et en bon état.

• N’installez jamais de tapis sur du tapis déjà en place. Retirez plutôt l’ancien tapis et assurez-vous que le sous-tapis est en bon état, sans craquements ni dommages.

• Si vous collez le tapis, ne le faites pas sur une feuille de vinyle ni sur des produits laminés ou en caoutchouc.

• Pour réduire les plis au minimum, déroulez le tapis et laissez-le se détendre avant de l’installer.

• Le sous-tapis améliore le rendement et la durabilité du nouveau tapis. Si vous en choisissez un de grande qualité, votre tapis sera encore plus confortable sous les pieds. Dans certains cas, il peut même prolonger la durée de la garantie, comme le fait le sous-tapis Richmond StainShield.

CÉRAMIQUE

• Le carreau de céramique est un matériau durable, bien que son installation soit complexe.

• L’installation doit absolument se faire sur une surface ferme. Les carreaux risquent de fendre ou de sortir si le sous-plancher n’est pas ferme. Les solives du plancher ne doivent pas être de plus de 16 po au centre pour garantir la force requise afin de supporter les nouveaux carreaux. N’installez pas de carreaux sur une surface pouvant fléchir comme du plancher de bois franc ou du vinyle coussiné.

• La surface d’installation doit être plate. Le plancher ne doit pas avoir de pente ni d’élévation de plus de 1/8 po sur une longueur de 10 pi. Vérifiez la planéité du sous-plancher en déposant sur le plancher une règle de vérification d’au moins quatre pieds de long. Si le plancher comporte des points surélevés ou des creux, appliquez un produit de remplissage auto-nivelant ou un produit de ragréage fortifié au latex pour obtenir la planéité nécessaire.

• Vous devez couper des carreaux pendant l’installation pour utiliser les matériaux au mieux et assurer un aspect attrayant au plancher fini? il est fortement recommandé de couper les carreaux à l’extérieur, car de la poussière et des débris se dégagent pendant l’opération. S’il est impossible de couper dehors, employez des bâches de plastique pour isoler la pièce du reste de la maison. Couvrez les meubles pour limiter les dégâts.

• L’épaisseur de la ligne et la couleur du coulis comptent beaucoup dans l’apparence du plancher fini. Parlez à votre détaillant en revêtements de sol pour connaître les nombreux choix offerts.

• Les joints de coulis sans époxy doivent être traités avec un scellant de coulis à la silicone deux fois par année pour protéger la couleur et éviter la décoloration causée par les liquides renversés.

VINYLE

• N’utilisez aucun produit contenant du pétrole, des solvants ou des essences d’agrumes pour préparer ou nettoyer le sous-plancher avant l’installation. Les produits chimiques contenus dans ces produits risquent de maculer le nouveau revêtement de vinyle et de faire des taches sur la surface.

• Laissez passer cinq jours avant de laver le plancher à fond. Laissez sécher la colle.

• Pendant au moins cinq jours, ne roulez pas d’objets lourds directement sur un plancher de vinyle qui vient d’être installé (consultez les recommandations d’installation du fabricant). Cette mesure évitera de causer des marques de compression sur le nouveau plancher, celles-ci risquent de devenir permanentes une fois la colle séchée.

• Le vinyle en feuille est facile d’installation et il est très tolérant, mais il faut quand même suivre les recommandations du fabricant sur la préparation du sous-plancher.

• Utilisez les colles et les scellants à joints recommandés par le fabricant.

• Il faut suivre des méthodes d’installation spéciales si vous avez une porte patio faisant face au Sud qui est adjacente au plancher (car cette section sera plus exposée à la lumière que les autres).

Publié le 21 janvier 2013 par FloorsFirst Canada